Régime Low Carb

Je vous parle de régime, mais je n’en ai jamais fait un. Oui, j’ai pris du poids et je l’ai perdu en changeant d’alimentation sans me priver (le processus est toujours en cours). Dans le passé, je me suis vaguement penchée sur les régimes à la mode. J’avais des personnes autour de moi qui suivaient des régimes. j’ai pu faire quelques constatations. Résultat : un manque total d’inspiration. Alors après… lorsque j’ai commencé à me pencher sur le sujet de la nutrition à travers l’alimentation végétalienne. J’avoue que je n’ai pas eu beaucoup de mal à comprendre ce que certains médecins écrivaient sur le sujet. Je crois que j’ai lu la plupart des bouquins écrits par les médecins américains spécialisés dans la nutrition végétalienne. Le dernier bouquin que je viens de terminer : « The Low Carb Fraud » de T. Colin Campbell. Si vous suivez un de ces régimes : Low Carb, keto, Dr Atkins ou d’autres plus ou moins similaires. Je vous recommande ce bouquin qui vous permettra de découvrir la face cachée de ces méthodes de perte de poids. Moins de 100 pages à lire pour préserver votre santé. Le bouquin n’a pas encore été traduit en français. Mais Bon…

Playlist du moment

Pas de playlist du jour, car j’ai plusieurs albums dans ma playlist depuis quelques semaines.

Donc, voici mes albums du moment :

Sophie B. Hawkins  – Après avoir écouté  en boucle les albums « Tongue and Tails » et « Whaler« , c’est au tour des albums « Timbre » et « Wilderness« .

Justin Stone – albums « Long Time Coming« , « 2016 Singles » et « Don’t Hassle Me I’m Local EP« 

Une folie nommée « épinards »

L’épinard…Je ne m’appelle pas Popeye. L’épinard, je  le mange cru dans des salades ou cru ajouté dans des plats cuisinés. L’avantage, la plante n’a aucun goût. Aujourd’hui, le menu du jour était un chili de légumes à base de haricots rouges et de carottes. Dans cette préparation, j’avais ajouté de l’igname. Le plat était servi avec un bon riz basmati et les épinards, Bien sûr ! Il semblerait que l’ apport nutritionnel de l’épinard soit plus élevé lorsqu’il est bouilli. Mais, je ne peux pas le manger de cette façon. Encore une fois, je ne suis pas Popeye ! …Bon Ap !

Ah oui… Il existe plusieurs variétés d’épinards. C’était de l’épinard frisé !

Fivefingers : une nouvelle addition.

Comme d’habitude, j’ai profité des soldes. Il y a quelques années, cette paire de Fivefingers avait attiré mon attention dès sa sortie . J’ai enfin une paire de Vibram Fivefingers EL-X, dans une couleur passe-partout. C’est surtout une paire de chaussure pour l’intérieur : ce qui me va très bien. Ma paire de Fresca a bien vécue et je pense devoir m’en séparer sous peu avec regrets. Vibram Fivefingers ? Cela fait bien longtemps que j’ai arrêté de compter !

Question de couleurs

Rien de nouveau sous le soleil, vu que le temps peut-être parfois déprimant. Voici la photo d’un repas classique… Cette photo ne symbolise pas seulement la réponse à un besoin réel, qui est la nécessité de se nourrir. C’est un cliché pour vous montrer les couleurs qui étaient présentes dans mon assiette, ce jour. J’ai été séduite par le mariage des couleurs au moment du repas. Je ne sais pas si cette photo rend vraiment justice au plat que j’avais devant mes yeux. Bon… Je ne suis pas une adepte de Photoshop.

Playlist du jour : Tongues and Tails

La dernière fois que je vous avais parlé de ma playlist, je vous avais parlé d’un titre issu de l’album « Tongues and Tails » de l’auteur/compositeur/interprète Sophie B. Hawkins (« Damn I wish I was your lover »). Je ne peux vous dire,  le nombre de fois que j’ai effleuré cet album de mes mains. Il y a eu une époque de ma vie, où je passais beaucoup de temps dans les magasins de disques et les foires à la recherche du disque rare.  A la fin de l’année, je me la suis jouée « Old School ». J’ai acheté une copie cd de cet album. Je voulais savoir qui était derrière l’écriture et la production des titres de l’album. Je n’ai pas été déçue. Selon mes petites oreilles, cet album est un bijou. Tout y est : les textes, la musique, la production. Et je me suis demandée pourquoi je n’avais pas acheté le cd à l’époque. Et… Je me suis souvenue que le titre était un hit, mais la couverture de l’album me faisait penser à la pop commerciale de l’époque. OK, je le reconnais, j’avais tort ! Depuis, j’essaie de rectifier le tir. J’ai acheté son second album « Whaler ». Et je dois dire que là, j’ai mes yeux sur toute la discographie. Ce que je pense : les « vrais » artistes sont peu connus ou reconnus dans un écosystème qui n’est tout simplement pas fait pour eux. Dommage !